Création dans le cadre de l’atelier

Devant une œuvre aussi connue, ayant tant de succès, il n’est pas facile d’exister. Il ne s’agit pas pour nous de nous singulariser à tout prix, mais face au « monument », d’être nous-même, c’est-à-dire actuels. Nous refusons le réalisme, les costumes «d’époque», les épées… Nous recherchons la transposition, la théâtralité, la poésie. Jouons avec Rostand, avec la même liberté que lui !

Cyrano est dans l’incapacité de réaliser son amour. Son courage est celui de l’impuissance, sa force est celle des mots. Une histoire d’amour donc, inaccessible mais sublimée par le verbe. Il faut bien convenir que Cyrano de Bergerac est une œuvre symptomatique. Cyrano dépasse « son complexe » par l’héroïsme, l’énergie du vaincu, la fantaisie de l’artiste. Par lui, la réalité est toujours retournée, la dialectique l’emporte autant que le mousquet, elle assomme l’adversaire et cela fait rire autant que cela peut émouvoir.

Scénographie, mise en scène : Patrick Melior.
Décors : Jean-Philippe Cléau.

Au piano : Nicolas Mesnier-Nature.

Avec : Laurent Berçot, Laurent Biichle, Jean-Pierre Bolard, Rose Gutierrez, Marie-Alice Ottmann, Michèle Lautrey, Elsa Auconie, Alexandre Giraud-Telme, Alexis Danterroches.

Lumière : Philippe Breton. Son : Guy Pothier. Confection des costumes : Michèle Lautrey.

Remerciements à Bertrand Degott. 
Captation : Aurélien Melior. Affiche, illustration : Jung Yoon Lee.

Spectacle en intérieur. Durée 2h.
Du 4 au 20 Juin 2018 à 21h. Les dimanches à 17h. (Relâche le 11 juin)

Fort de Chaudanne, Besançon.
Reprise du 16 au 20 septembre à 20h 30.
Renseignements / Réservations : 06 70 02 46 78.