Ateliers et stages

La chaise de Vangog

Alcyon est un lieu d'apprentissage du théâtre, ouvert à tous, « sans frontière », encadré par des professionnels. Approfondir les pratiques de l’acteur, découvrir des auteurs, des formes artistiques, mettre en avant l’imagination, la sensibilité, voilà notre ambition. Que ce soit pour certains une découverte, pour d’autres une expérience de plus, il est important de considérer ce travail comme ayant une réelle dimension artistique. Il s’agit d’aller au-delà de ce que l’on se croyait capable.

Spectacles de l'atelier, du plus récent au plus ancien :

vendredi 21 mai 2021

La Ferme des Animaux

2021. George Orwell.

Une fable, ça ne s’adresse pas forcement aux enfants. Celle-ci, en particulier, est sombre. Mais un dessin d’enfant nous semble convenir pour illustrer cette Ferme des Animaux qui est aussi une promesse d’avenir.
« Militant jusqu’au bout », Orwell est capable de mettre en doute ses propres idées. Il fait preuve de courage. Face aux préjugés, à l’aveuglement, il dit avec humour qu’il faut assumer la réalité au-delà de ses choix partisans. Il n’est pas étonnant que l’on reparle beaucoup d’Orwell en ce moment...

Adaptation, scénographie, mise en scène : Patrick Melior.
Avec : Yves Belpois, Laurent Biichle, Jean-Pierre Bolard, Philippe Borie, Catherine Clerc,
Hermine David, Rose Gutierrez, Léa Jobard, Michèle Lautrey, Claire Serre, Gina Todeschini.
Décors : Jean-Philippe Cleau.
Remerciements à Sophie Rasson, Luc Vermot-Desroches.
Captation vidéo : Aurélien Melior.
Dessins : Alice, 7 ans.

dimanche 29 septembre 2019

L’Amour Médecin

2019. Molière.


Mise en scène, scénographie : Patrick Melior.
Direction musicale : Nicolas Mesnier-Nature.

Molière, des farces intelligentes

Dans la série « des Médecins », Molière décline le thème de l’abus de pouvoir, la violence de l’usurpation, les faux-semblants. Bien-sûr il s’agit de farce et l’on rit mais le sens est profond, éternel, presque « faustien ». Molière dénonce ainsi les vains discours, l’apparence, la bêtise élevée au rang de science. Et si l’on n’apprend rien de nouveau, on s’étonne d’en être toujours là...

Affiche : Jung Yoon Lee

Le Médecin malgré lui

2019. Molière.


Mise en scène, scénographie : Patrick Melior.
Direction musicale : Nicolas Mesnier-Nature.

Molière, des farces intelligentes

Dans la série « des Médecins », Molière décline le thème de l’abus de pouvoir, la violence de l’usurpation, les faux-semblants. Bien-sûr il s’agit de farce et l’on rit mais le sens est profond, éternel, presque « faustien ». Molière dénonce ainsi les vains discours, l’apparence, la bêtise élevée au rang de science. Et si l’on n’apprend rien de nouveau, on s’étonne d’en être toujours là...

Affiche : Jung Yoon Lee

Le Vilain Mire

2019. Un fabliau du Moyen-Âge mis en musique par Henri Tissot.


Mise en scène, scénographie : Patrick Melior.
Direction musicale : Nicolas Mesnier-Nature.

Tissot et Le Vilain Mire

Le Vilain Mire, fabliau du XIIIe siècle, fut l’objet d’une composition musicale en 1952 par Henri Tissot (1877-1964), franc-comtois, figure de la société bisontine. Dans ce fabliau lyrique, à l’écriture recherchée, alternent commentaires musicaux et dialogues truculents.


Affiche : Jung Yoon Lee

dimanche 12 août 2018

Cyrano de Bergerac

2018. Edmond Rostand.

Cyrano est dans l’incapacité de réaliser son amour. Son courage est celui de l’impuissance, sa force est celle des mots. Une histoire d’amour donc, inaccessible mais sublimée par le verbe. Il faut bien convenir que Cyrano de Bergerac est une œuvre symptomatique. Cyrano dépasse « son complexe » par l’héroïsme, l’énergie du vaincu, la fantaisie de l’artiste. Par lui, la réalité est toujours retournée, la dialectique l’emporte autant que le mousquet, elle assomme l’adversaire et cela fait rire autant que cela peut émouvoir.

Scénographie, mise en scène : Patrick Melior.
Décors : Jean-Philippe Cléau.
Au piano : Nicolas Mesnier-Nature.
Avec : Laurent Berçot, Laurent Biichle, Jean-Pierre Bolard, Rose Gutierrez, Marie-Alice Ottmann, Michèle Lautrey, Elsa Auconie, Alexandre Giraud-Telme, Alexis Danterroches.
Lumière : Philippe Breton. Son : Guy Pothier. Confection des costumes : Michèle Lautrey.
Captation : Aurélien Melior.


Affiche : Jung Yoon Lee

- page 1 de 6